Les 7 principales caractéristiques du commerce international

Le commerce international, parfois aussi appelé commerce extérieur, consiste simplement en une compensation de biens et de services entre divers pays.

En fonction du marché de chaque pays, des produits fabriqués et de leurs atouts, il est décidé quels produits ils commercialiseront avec d'autres pays. Il est également nécessaire que cet autre pays ait une demande ou un déficit de ce produit.

Ces opérations commerciales sont effectuées par le biais de devises ou de variations de change afin de mieux effectuer toute transaction.

Bien que le commerce extérieur et les échanges de biens et de services entre différents pays du monde ne soient pas une nouveauté, c’est vraiment au XXe siècle que cette pratique s’accentue et s’exerce de manière plus vigoureuse jusqu’à devenir l’un des principaux moyens utilisés par chaque pays pour renforcer son propre marché.

C’est tellement vrai qu’aujourd’hui, pratiquement aucun pays n’est exclu du commerce international.

Le commerce extérieur ou le commerce international a été un outil permettant à chaque pays de combler ses déficits en produits et de répondre aux besoins de sa population, mais aussi de se positionner au niveau mondial avec les produits exportés et fabriqués par eux-mêmes.

Simplement, les pays impliqués dans le commerce international perçoivent un avantage pour leur propre pays, soit parce qu'ils perçoivent des revenus d'autres devises dans leur propre pays, soit parce qu'ils obtiennent une variété de produits sur leur marché.

Lorsqu'un pays accepte l'exportation (vente de ses propres produits à d'autres pays) et l'importation (acquisition de produits fabriqués dans un autre pays), on dit qu'il a une économie ouverte.

Principales caractéristiques du commerce international

Comme il s’agit d’une pratique courante dans le monde entier, il est toujours intéressant de comprendre quelles sont ses principales caractéristiques qui la rendent si attrayante et l’ont positionnée au niveau où elle se trouve actuellement.

1- Il est basé sur un échange

L’objectif principal du commerce international est qu’entre les pays existent et favorisent l’échange de différents biens et services qui peuvent manquer dans un pays donné ou qui ont simplement besoin d’être renforcés et qui, grâce à cette méthode, peuvent être possibles.

De plus, le commerce international diffère de ce qu'on appelle le commerce national ou local. Ce dernier fait référence à l'échange de produits entre deux régions ou des États différents, mais provenant du même pays et répondant ainsi à toutes les demandes de la société et de la population de cette région.

2- différentes devises

Grâce au commerce international, chaque pays peut obtenir différentes monnaies et monnaies qui lui permettent simultanément de mener à bien différents projets dans son pays.

Mais en plus, cela vous permet de continuer à participer au marché international et d’acquérir des produits avec cette devise.

Poursuivant l'exemple et le contraste entre le commerce international et le commerce local: au niveau local, seul l'achat de produits est effectué entre un certain pays; par conséquent, une monnaie unique est échangée et il n'y a pas beaucoup de variation, plus que de satisfaire un besoin .

Cependant, les deux entreprises sont nécessaires au bon développement d'un pays.

3- Produits variés

Il est important de mentionner que, dans le commerce international, non seulement les produits alimentaires sont achetés mais bien qu'il s'agisse d'une des marchandises principalement transportées, il existe également des pays voués à l'exportation de machines, de matières premières, de pièces détachées, de voitures, d'hydrocarbures, entre autres.

4- Incitatif productif et avantages multiples

Avec l'exportation de matières premières, le commerce international peut être orienté de manière à servir d'incitation à la production d'un pays.

Qu'il s'agisse de promouvoir l'utilisation de la terre, de semer, d'utiliser le capital et la main-d'œuvre, l'idée principale est qu'un pays peut augmenter sa capacité de production au maximum.

De cette manière, il générera des revenus plus élevés, couvrira les besoins sur son propre territoire, mais élargira également l'offre sur le marché international, en offrant la possibilité d'exporter davantage de services et de biens et en réalisant des bénéfices substantiels.

D'autre part, le commerce international est capable de générer différents emplois susceptibles de favoriser la production et de réduire la pauvreté.

Sur l'ensemble du territoire national, il est nécessaire de disposer d'un grand nombre de personnes chargées du contrôle des importations, estimant que la qualité des produits nationaux est suffisante pour faire face à la concurrence internationale.

5- Réglementation et mesures nécessaires

Comme toute activité économique, vous avez besoin de règles différentes pour pouvoir fonctionner correctement.

C'est pourquoi, parmi les différents pays et au fil des ans, une série de règles et d'accords ont été créés, qui peuvent varier en fonction de la région et des participants à la transaction.

Bien que ces règles et réglementations puissent être nécessaires au commerce international, certaines mesures dans certains pays pourraient entraver les importations et les exportations.

Cela s'appelle du protectionnisme et peut se refléter dans les taxes, les tarifs et les obstacles non tarifaires.

6- Intervention d'autres entités

Au fil des ans, la pratique du commerce international a été stimulée par l’utilisation de différentes entités, qui sont en quelque sorte un lien entre l’échange d’un produit donné, assurant ainsi la transaction et vérifiant la conformité des parties. .

7- Différents comportements

Chaque pays, en fonction de ses propres besoins, exporte et importe les biens et services générant le plus de profits.

Cependant, entre chacun d’eux, il existe un comportement économique différent et étant une pratique globale, il est fondamentalement impossible de regrouper tous les éléments d’un même groupe. C'est pourquoi ils ont été divisés en pays développés, pays sous-développés et pays pauvres.

Il a été déterminé que la plupart des pays développés importaient des matières premières (pour fabriquer leurs propres produits) et des carburants, tout en exportant des produits technologiques et manufacturés.

Dans les pays sous-développés, les produits proposés par les pays développés sont importés et sont chargés de l'exportation des matières premières agricoles et du carburant. Ici, il est important de souligner le complément existant entre les différents types de pays.

Les pays pauvres ont tendance à rester en dehors et à ne pas participer aux flux commerciaux.