Quel est le continent le plus urbanisé?

Le continent le plus urbanisé aujourd'hui est l'Amérique du Nord. Au cours des dernières décennies, l'exode de la population rurale vers les villes a été plus rapide que dans toute autre.

Le pourcentage de terres développées et urbanisées sur le continent ne figure pas parmi les plus élevées de la planète, mais sa concentration en population le compense. Aux États-Unis et au Canada en particulier, il y a une forte concentration dans les grandes villes.

Bien que les villes ne comptent pas plus d'habitants sur la Terre, l'Amérique du Nord est un territoire qui a dépassé 80% d'urbanisation.

L’Europe a été la première partie de la planète à faire face à ce transit de personnes des zones rurales vers les villes. La propagation et la dispersion de la population nord-américaine ont rendu le processus difficile à ses débuts.

L'arrivée tardive de la révolution industrielle outre-Atlantique a également influencé cette évolution tardive.

Toutefois, au cours des dernières décennies, le processus s’est accéléré au point que l’Amérique du Nord, avec une urbanisation supérieure à 80%, occupe déjà la première place.

L'influence de l'industrie

Dans une société de plus en plus éloignée du secteur primaire, les masses de la population ont tendance à migrer des zones rurales vers les zones urbaines.

Cette étape devenait plus courante avec le règlement des avancées de la révolution industrielle.

Lorsque la croissance du secteur tertiaire ou des services fait partie intégrante d’un modèle de société, elle tend à s’agglomérer en groupes urbains de plus en plus grands.

Avec les grandes puissances économiques et industrielles de l'Amérique du Nord, telles que les États-Unis et le Canada, ce processus s'est déroulé à un rythme plus rapide que dans le reste de la planète.

Urbanisation: un processus en cours

Malgré le grand progrès de l'urbanisation en Amérique du Nord, on ne peut pas dire que ce processus touche à sa fin.

Certains facteurs favorisent la poursuite de cette dynamique, tels que l'immigration et la mécanisation des tâches rurales.

La facilité avec laquelle les membres d'une société urbaine communiquent et sont connectés contribue également.

Lors des discussions sur l'urbanisation en Amérique du Nord, il ne faut pas oublier que les grandes villes sont peu nombreuses.

Depuis le début du XXe siècle, il est possible que le développement urbain connecte différentes villes pour devenir un grand environnement métropolitain.

Projection du futur

Des études indiquent que d'ici 2050, la concentration urbaine de la population en Amérique du Nord atteindra près de 90%.

À mesure que la croissance est observée, cette tendance devrait se ralentir jusqu'à ce que tous les continents se conforment progressivement.

Dans ce processus nord-américain, il existe une situation commune au reste du monde et toutes les villes ne se développent pas de manière équilibrée.

On s'attend à ce que certaines diminuent en raison de leur manque de dynamisme économique.

En revanche, ceux dans lesquels de nouvelles valeurs commerciales et d'entreprise émergent prendront la relève dans cette expansion constante.