Culture de la région amazonienne: principales caractéristiques

La culture de la région amazonienne de Colombie est constituée principalement par les activités et les coutumes traditionnelles des groupes ethniques indigènes autochtones, telles que les rites, les danses, les chants, les traditions orales, les croyances et l’artisanat, entre autres.

La région amazonienne est située au sud-est de la Colombie. Elle est considérée comme un grand générateur d’oxygène et un refuge pour des milliers d’espèces, mais c’est aussi une région qui abrite une grande richesse culturelle.

La diversité est donnée par sa population multiculturelle, principalement autochtone ou métisse, bien que forte influence autochtone, qui conserve ses caractéristiques distinctives symboliques et affectives du fait de l’isolement relatif de la région.

Les traditions culturelles de la région amazonienne de Colombie sont liées à son histoire et à ses origines ethniques ainsi qu'à son environnement naturel, y compris ses modes de vie, ses connaissances ancestrales et sa spiritualité.

Plus de 60% du territoire de l’Amazonie colombienne appartient à des systèmes de réservation et à des réserves autochtones, qui fonctionnent comme des zones protégées où se concentrent plusieurs noyaux d’établissements autochtones dotés d’une riche identité culturelle.

Malgré l'effort idéaliste du gouvernement pour préserver l'intégrité culturelle autochtone, la plupart des communautés ont subi des modifications dans leurs traditions en raison de l'influence et du progrès de la civilisation.

Les 4 principales manifestations culturelles de la région amazonienne de Colombie

1- Rites, danses et chants

Les rites, les danses et les chants traditionnels autochtones ont un caractère mythique et spirituel et sont exécutés à des moments représentatifs, tels que: fertilité, mariage, naissances, récoltes, rituels de santé, cérémonies funéraires, entre autres.

Les chansons et les voix expriment des émotions en fonction de ce qu'elles ressentent: joie, tristesse, colère, entre autres.

Ils sont accompagnés en imitant les sons de la nature, tels que le chant des oiseaux, et avec leurs propres instruments de musique fabriqués à partir de matériaux locaux, tels que le manguaré.

2- Traditions et croyances orales

En général, les peuples autochtones de l’Amazonie colombienne possèdent de riches traditions orales de légendes et de mythes.

La plupart d'entre eux décrivent une relation étroite avec l'environnement et la jungle, qu'ils considèrent comme un être vivant.

La plupart des pratiquants pratiquent l'animisme en tant que système de croyance. Ils considèrent donc la jungle et les phénomènes naturels comme leur centre spirituel, attribuant des esprits particuliers à tous les êtres, qu'il s'agisse d'animaux, de plantes ou de rivières.

Cela les maintient en permanence dans une relation harmonieuse avec la nature, maintenant ainsi l'équilibre entre l'utilisation et l'intégrité de la forêt.

3- Les chamans et la médecine traditionnelle

Les chamans et les spécialistes, en plus d’invoquer le pouvoir de guérison des esprits de la nature, ont également une connaissance approfondie de l’utilisation des plantes médicinales dans la région pour faire face à chaque maladie.

Ils dominent parfaitement la botanique et la composition de la végétation amazonienne, avec une connaissance des pratiques médicales et un savoir hérité de leurs ancêtres.

Cette connaissance leur permet de choisir le moyen le plus approprié de fournir des effets curatifs et médicaux.

4- artisanat

Les communautés autochtones participent activement à l'élaboration artisanale de sculptures sur bois, de paniers tressés, de sacs à dos en tricot, de bijoux de fantaisie, d'ustensiles, de sarbacanes, de lances, d'arcs et de flèches, entre autres produits.

Ce sont des experts qui connaissent leur environnement. Ils y collectent des graines, de l'écorce et des plantes à partir de matières premières, telles que des fibres pour le tissage et du bois pour fabriquer des outils, des canoës ou des maisons, entre autres produits.