Les 5 plus populaires danses et danses de sinaloa

Les danses et les danses typiques de Sinaloa ont une influence marquée sur les danses des tribus aborigènes. Ces danses de type rituel sont présentes dans différents festivals, au cours desquels les sinalois utilisent des costumes impressionnants.

Les danses de Sinaloa ont une origine préhispanique. Dans leur mission évangélisatrice au XVIe siècle, les jésuites en adoptèrent certains pour pouvoir christianiser les aborigènes, parvenant à s'étendre encore plus dans toute la région de Sinaloa et de sa voisine, Sonora.

Les Mayos (Yoremes) et les Yaquis sont ceux qui représentent ces danses typiques pendant plus de 300 ans.

Ces peuples autochtones ont également influencé d'autres communautés, telles que les Guarijíos, les Papagos, les Pimas, les Tarahumaras et les Tepehuanos du nord.

Les sinaloenses ont différentes danses qui s'adaptent aux différentes célébrations qu'ils mènent tout au long de l'année. Chacun est composé d'instruments de musique et de costumes saisissants.

Vous pouvez également être intéressé par les traditions et les coutumes de Sinaloa.

Les 5 principales danses typiques de Sinaloa

1- Danse des matachines

La danse des matachines découle de coutumes préhispaniques dans lesquelles les gens dansent avec leurs dieux lors de célébrations religieuses. Ils ne se déroulent que lors de célébrations religieuses, telles que Noël.

Les matachines portent des vêtements colorés et lumineux. Les danses sont effectuées par un groupe de danseurs par paires, entre huit et douze. La musique est jouée par des violons et des guitares.

2- Danse du cerf

La danse du cerf décrit la chasse au cerf par les pascolas, qui sont les chasseurs.

Cette danse est réalisée avec des sons de tambour et de tambour à eau, flûte, racloirs, hochets et tenábaris, ces derniers roulés dans les jambes des danseurs, générant un son avec leur mouvement.

La célébration de cette danse vise à établir un culte envers la nature, représentant le cycle de vie de l'animal.

Cette danse est une tradition religieuse et est exécutée par un indigène, Yaqui ou May. Cet Indien est désigné à cet effet depuis son enfance.

3- Danse des pascolas

Dans la danse des pascolas, ils se couvrent le visage et battent un hochet rythmé, imitant un élément de l'environnement naturel du cerf.

Cette danse est populaire auprès des Mayos et permet un échange social entre eux lorsqu'ils se rassemblent pour des célébrations.

Grâce à ces danses, il est possible que des personnes extérieures à la ville puissent s'intégrer à la culture autochtone.

4- Danse des coyotes

La danse des coyotes peut être trouvée chez les Mayos à San Miguel ou chez les Yaquis à Sonora.

La musique qui accompagne cette danse est celle d'un double tambour, avec des paroles faisant référence à la vie du coyote. La célébration principale dans laquelle cette danse est exécutée est la semaine sainte.

Pour cette danse, le danseur se couvre la tête et le dos avec une peau de coyote. Pendant la danse, il représente les mouvements d'un coyote, au rythme de la musique.

5- Danse de Carême

La danse du carême ou de Pâques est également exécutée avec des sons de tambours, de flûtes et de tenábaris.

Le vêtement utilisé est frappant. Ils portent des masques, des ceintures avec des coyotes ou des cloches suspendues.