Culture Guerrero: caractéristiques exceptionnelles

La culture de Guerrero montre le mélange de peuples aborigènes, espagnols et africains. La gastronomie, les danses et l'artisanat sont les éléments les plus importants de la culture de cet État mexicain.

La danse est l'une des représentations artistiques dans lesquelles la relation entre ces trois cultures est la plus observée.

De nombreuses danses comprennent des éléments ancestraux aborigènes tels que le culte des dieux, des thèmes moraux introduits par les Espagnols comme différence entre le bien et le mal et des éléments africains tels que les rythmes et les tambours.

Outre ses danses, la culture de Guerrero se caractérise par la diversité de ses plats. La variété des produits générés dans cet état augmente la richesse gastronomique. Ces plats sont caractérisés par l'utilisation de viande de porc et de poisson, ainsi que de noix.

Guerrero est également reconnu pour ses produits artisanaux, fabriqués à partir d'argile, de bois, de fibres végétales et animales et de métaux.

Parmi les objets fabriqués dans l'état, on distingue des vases en terre cuite et des vases; jouets, boîtes et masques en bois; accessoires d'argent et d'or; robes, nappes et serviettes de table tissées à la main, entre autres produits.

Vous pouvez également être intéressé par les traditions et les coutumes de Guerrero ou par sa cuisine typique.

Les 4 principales manifestations culturelles de Guerrero

1- Gastronomie

Les caractéristiques les plus remarquables de la cuisine de Guerrero sont l’influence des cultures autochtones et la vaste gamme de produits utilisés.

Ce dernier est dû à la diversité des espaces géographiques présents dans l’État: côtes, plaines tropicales et régions montagneuses.

La boisson traditionnelle de cet état est le tuba, une boisson alcoolisée à base de jus de palmiers différents tels que la noix de coco. De plus, du jus d'ananas, du jus de citron et du piment fort en poudre sont ajoutés.

Parmi les plats typiques du Guerrero, on distingue:

Remplissage

Il est préparé avec un jeune cochon fourré à des morceaux d'ananas, pommes de terre, carottes, olives et ail.

La viande est cuite pendant la nuit. Il est accompagné de tortillas de blé ou de riz.

Clubbed

C'est un plat préparé avec du porc frit mélangé à des œufs, de la coriandre, du cumin et de l'ail.

Chili aux prunes

Il est préparé avec du porc, des prunes vertes et des piments forts.

Barbecue de chèvre

Il consiste à faire rôtir des morceaux de viande de chèvre sur des braises.

Huaxmole

Inclut le poisson et la viande de porc. Tout cela est mélangé avec de la sauce piment fort et des céréales.

Bouillon de poisson

Cela se fait dans les zones côtières de l'état.

Morisqueta

Plat typique de la côte. Il est également connu sous le nom de Maures avec les chrétiens. Ce plat comprend du riz et des haricots noirs.

Sauterelles

Ce sont des sauterelles frites ou grillées.

Jambon à la citrouille

C'est un dessert qui est préparé avec des graines de citrouille grillées, des cacahuètes, des noix, des noisettes, du lait et du sucre.

Gollería

Il est composé de blancs d'œufs battus avec de la neige, de la vanille, de la cannelle et du sucre.

Joie

Il est fait avec des graines d'amarante. Ceux-ci sont torréfiés jusqu'à ce qu'ils grossissent et que du sucre et de la cannelle soient ajoutés.

Barre d'arachide

Il est fait avec des noix grillées (cacahuètes, noix et noisettes) et du sucre. Le sucre est mélangé à de l'eau et bouilli jusqu'à la formation d'une mélasse.

A cela s'ajoutent les noix. Le résultat est un caramel croquant.

2- Parties

Certaines des fêtes traditionnelles de Guerrero sont les suivantes:

La fête de San Juan

Il est célébré le 19 mars. Pendant ce festival, il y a des danses, des processions, des concerts de musique traditionnelle et des festivals de nourriture et d'artisanat.

La fête de l'Assomption de la Vierge

Il est célébré le 15 août. Ce jour-là, diverses danses sont exécutées, parmi lesquelles se distingue la danse des Maures.

La fête de la Vierge de Guadalupe

Elle est la protectrice du Mexique. Cette fête a lieu le 12 décembre.

Semaine Sainte

Il est célébré entre mars et avril. Pendant ces sept jours, des processions représentent la passion, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

3- Danses

La danse est l’une des expressions culturelles les plus profondément enracinées dans la culture de Guerrero.

La danse a accompagné l'histoire de cet État avant même l'arrivée des Européens sur le continent américain.

Beaucoup de ces danses sont un rappel des événements du passé, un moyen de louer les dieux, de remercier pour les bénéfices reçus et d’évangéliser.

Les danses de Guerrero montrent une forte influence autochtone, espagnole et africaine. Certaines danses autochtones sont la danse du maïs et la danse tecuani.

La première est effectuée dans la zone centrale de l'État et a pour but de demander aux dieux de favoriser l'agriculture.

De son côté, la danse tecuani représente une scène de chasse dans laquelle on recherche un tigre.

Les Espagnols ont utilisé les danses comme moyen d'évangéliser les aborigènes. Pour cette raison, les sujets abordés étaient la différence entre le bien et le mal, la suprématie de l'espagnol sur les arabes (maures), entre autres.

Certaines danses de cette nature sont la danse des diables et la danse des Maures.

Enfin, l'influence africaine est observée dans les rythmes tels que les tambours et les cumbias.

4- artisanat

Guerrero est reconnu par ses artisans. Ils fabriquent divers articles à base d'argile, de bois, de fer, de coton et de peintures.

Traditionnellement, on fabrique des pots, des verres, des vases et des sculptures en argile. Certains artisans mélangent de l'argile avec des fibres de coton pour donner plus de consistance aux pièces.

Pour une meilleure finition, les pots sont peints avec des pigments naturels une fois séchés.

En ce qui concerne l'orfèvrerie, à Taxco se tient la foire nationale de l'argent, dans laquelle sont exposées des pièces fabriquées à partir de ce métal.

À Guerrero, les objets sont fabriqués en bois, tels que des boîtes, des masques, des bijoutiers et des cadres, entre autres.

Parmi les autres articles d’importance nationale et internationale figurent les peintures et les dessins réalisés par des groupes autochtones. Ceux-ci sont commercialisés sur le marché de Xalitla.